Quelques mythes à démystifier autour de l’entrepreneuriat

Dans mon bref parcours tumultueux, vous pouvez voir à chaque fois comment la réalité était différente du rêve ; comment la situation actuelle s’éloignait de la situation souhaitée. Et si on disait les choses telles qu’elles sont, il y aurait moins de mythes à démystifier. A quoi ça sert de falsifier ou de simplifier la réalité ? Et si on essayait de dire la vérité ou, au moins, ne pas mentir.

Dans cette logique, faisons une petite analyse entre les différents mythes et la réalité du terrain autour de l’entrepreneuriat. Qui sait, peut être ce partage personnel d’expérience vécue rendra votre quête entrepreneuriale plus réaliste et moins délirante comme l’était la mienne.

La galère est garantie mais la réussite ne l’est pas (Partie 2 : Entrepreneuriat)

L’une des raisons qui font que 90% des Start-Ups échouent a une relation directe avec l’illusion de vouloir coûte que coûte imposer ses offres sur le marché. Par conséquent, à force de vouloir à tout prix voire son bébé décoller, elles finissent par brûler leur cash autour de différentes solutions qui mènent au même résultat : une version meilleure de produit et/ou de services mais sans entrée d’argent.

Souvent, nous avons l’habitude de faire une corrélation proportionnelle entre la galère et la réussite. En entrepreneuriat, la galère est garantie mais la réussite ne l’est pas. Travailler dur tous les jours, rencontrer des défis quotidiens et des cauchemars fréquents font partie du contrat si vous voulez devenir entrepreneurs. Toute cette détermination ne veut, en aucun cas, dire que la réussite est assurée en fin de compte.